Tuesday, January 26, 2016

Les Choristes Critiques


                                                  
Titre du film : Les Choristes

Genre du film : Drame comique
Date du film : 11/14/15
Directeur du film : Christophe Barratier
Inspiration du film (livre, évenement historique, etc :
Le film est inspiré des internats après le deuxième guerre mondiale.  
Personnages principaux: Joués par (acteurs/actrices):
Clément Mathieu Gérard Jugnot
Pierre Morhange Jean-Baptiste Maunier
Pépinot Maxence Perrin
Rachin François Berléand

Chabert Kad Merad

La Père Maxence Jean-Paul Bonnaire

Mondain Grégory Gatignol

Description de la scène (100 mots):
Le cadre est un internat dans mille neuf cents quarante-neuf.  Il est très morne et sévère.  Le nom-- Fond De L’Etang est une bonne indication de l’esprit là.  Le bâtiment est de pierre, et très vieux.  Le site a un grand portail qui est sombre et pressentiment.  L’école a l’air sévère et froid.  Il est simple voir que les graçons ne sont pas content là.  Le professeurs sont dur, et les étudiantes sont incorrigible.  Tout de les scènes sont sombre et simple.  La scène crée l’air combre et triste.  Alors que l’histoire continue, il y a de plus de lumiére dans la scène réfléchit comment Mathieu améliore l’école.  

Résumé de l’intrigue (150 mots):
Le film commence avec deux des étudiantes quand ils sont vieux hommes.  Ils lisent le journal du superviseur de l’école ils attendaient quand ils étaient jeune.  La scène change à l’histoire de leur école en mille neuf cents quarante-neuf.  Un nouveau superviseur, Clément Mathieu, commence à l’école, parce que les graçons avons fait mal au superviseur actuel.  Il voit que l’école est stricte et aime les punis.  Le premier fois qu’il voit les graçons est à une assemblée qui est à cause de la blessure de La Père Maxence.  Le directeur de l’école est un homme strict, qui dit qu’il punira tout des étudiants avant que la coupable est trouvé.  Mathieu trouve la coupable, mais demands qu'il peut faire une experience voir si un autre punis sera mieux.  En son premier classe, Mathieu voit que les graçons sont bruyant et chahuteur.   Il essaie être strict, mais cette seulement cause les graçons le détestent.  Ils ouvrent son vitrine et volent ses partitions.  Cette nuit, il trouve les graçons chante des chansons impoli d’il.  Ces chose le donne l’idée commencer une chorale.  Il fait des auditions dans son classe, et la chorale pratique dans le nuit.  Les personnes apportent un nouveau étudiant à l’école qui s’appelle Mondain.  Il n’est pas une bonne personne, mais il est le seul baryton dans le chorale.  Mathieu trouve Morhange dans salle de classe, et la force se joindre à la chorale.  Les graçons pratiquent, et améliorer beaucoup.  Des temps passe, et des choses à l’école améliorer.  Cette change quand Mondain fuge, et le directeur pense qu’il a volé tout de l’argent de l’école.  Il annule la chorale, mais ils continuent pratiquer en secret.  La comtesse, qui est la bénéficiere de l’école, apprend que la chorale et vient la écouter.  Cette se très bien passe, donc le directeur parti reçevoir un prix pour son «excellence.»  Quand il est là, Mathieu et La Père Maxence font une randonnée.  Quand ils sont allé, Mondain revient, et réduit l’école en cendres.  Mathieu est viré, est il part de l’école avec Pepinot.  Morhange va au conservatoire avec une bourse.  Tout le monde est content.  
Influence culturelle, populaire, artistique (musique, art, mode), etc. de ce film :
La musique et les vêtements réfléchissent l’air du drame dans le film.  Les lyriques sont dramatique, mais belle aussi.  Les chansons du film réfléchit comment Mathieu donne l’espoir à les étudiantes.  Aussi, tout des vêtements sont terne et froissé, qui ajoute à l’air que les étudiants ne sont pas dont on prend soin.  Cette est normal pour les internats après que le duxième guerre mondiale.  Aussi, a cette temps, beaucoup des familles sont pauvres, qui ajoute à le simple et usé vêtements des graçons.  De plus, beaucoup des enfants à des internats comme ça sont orphelin, qui ajoute a la atmosphère triste à l’école.  

Ce que j’ai aimé ou que je n’ai pas aimé (150 mots) :

En toute, l'histoire est génial.  Les personnages sont intéressant, complex, et surtout agréable.   En particulier, j’aime Pierre Morhange et le jeune Pepinot.  Aussi, j’aime qu’il y a beaucoup des personnages, que je pense qu’est plus réaliste des histoires avec seul un personnage principal.  Mon parti favori du film est la musique.  Il ajoute de la intensité du film.  Aussi, la musique du fond devient plus complexe alors que l’histoire continue, que j’aime.   Le cadre, les costumes, et la histoire de la intrigue crée une histoire complexe.  Un chose que je n’aime pas du film est qu’il y a un peu des choses qui ne sont pas réaliste.  Par exemple il est absurde que Mathieu serait viré par sauvent les enfants.  En tout, le film est a une bonne intrigue, qu’est fasciné et des personnages intéressant qui crée une bonne film qui est très attachant.  C’est un des mes films français favoris!

No comments:

Post a Comment